jeudi 31 mars : on bloque tout ! grève interprofessionnelle - retrait de la loi travail - progrès social

, par sud éduc 09

Un projet global toujours inacceptable

JPEG - 75.3 ko

Ce texte, malgré quelques maigres reculs annoncés par le gouvernement, reste fondamentalement néfaste. Il continue de diminuer les droits des salarié-e-s et accroît la précarité, notamment des jeunes.

- En facilitant les licenciements collectifs ou individuels, soi-disant pour embaucher plus facilement,

- En remettant en cause les 35h par le biais des accords d’entreprise,

- En s’affranchissant des contraintes liées à la loi au profit des accords d’entreprise,
C’est l’idée même d’un droit qui protège les travailleur-euses qui est remis en cause par la « simplification » du code du travail qui deviendrait celui des droits humains au travail.

Poursuivre et amplifier la mobilisation en cours

PNG - 257.3 ko

Le 9 mars, un grand mouvement social est né. Cette initiative a démarré en dehors des canaux traditionnels avec le succès de la pétition contre la Loi travail. Le 9 mars nous étions des centaines de milliers de salarié-e-s et de jeunes dans la rue. Cela témoigne d’une mise en mouvement de la société, en premier lieu des lycéen-ne-s et étudiante-es à qui le capitalisme promet aujourd’hui un avenir fait de toujours plus de précarité.

Les 17 et 24 mars la mobilisation de la jeunesse s’est amplifiée, avec des blocages croissants de lycées et de nombreuses AG dans les universités. Les mesures annoncées peuvent difficilement satisfaire la jeunesse : la loi n’offre que la perspective d’un CDI de plus en plus précaire, et la « garantie jeune » ne représente qu’un faible engagement financier de l’Etat.

La répression du mouvement étudiant montre l’inquiétude du gouvernement.

Réussir le 31 mars, décider la poursuite du mouvement

C’est la date retenue de grève générale interprofessionnelle pour faire converger la mobilisation unitaire des syndicats de salarié-e-s (SOLIDAIRES, CGT, FO, FSU) et des organisations de la jeunesse. La fédération SUD éducation appelle à la grève reconductible dès le 31 mars !

Dans nos établissements, nos villes, organisons la réussite massive de cette grève interprofessionnelle ; il nous faut donc tout mettre en œuvre pour faire converger toutes les luttes contre les mesures (état d’urgence, répression syndicale, etc.) et les réformes (collège 2016, déontologie des fonctionnaires, etc.) visant à soumettre les salarié-e-s aux choix économiques de ce gouvernement acquis au MEDEF.

La loi travail est la goutte d’eau !

PNG - 120.1 ko

Si le projet de loi Travail a tant mobilisé, c’est parce qu’en poussant toujours plus loin l’injustice, il fait craquer la digue de ce que nous pouvions supporter. Nos gouvernants sont murés dans l’obsession de perpétuer un système à bout de souffle, au prix de « réformes » de plus en plus rétrogrades et toujours conformes à la logique du néolibéralisme à l’œuvre depuis 30 ans : tous les pouvoirs aux actionnaires et aux patrons, à ces privilégiés qui accaparent les richesses collectives.

Ce système nous est imposé, gouvernement après gouvernement, au prix de multiples formes de déni de démocratie. Le projet de loi Travail pourra bien être retiré, et Valls sauter, nous ne rentrerons pas chez nous pour autant : ce monde qu’ils construisent avec acharnement pour nous mais contre nous, nous n’en voulons pas !

Un élan populaire est en train de naître. Lycéen.ne.s, étudiant.e.s, salarié.e.s syndiqué.e.s ou non, chômeurs en colère, discriminé.e.s en tout genre, syndicalistes réprimé.e.s, paysan.ne.s et écolos zadistes, ça fuse de partout et c’est beau à voir.

Nos rêves contre leurs privilèges

JPEG - 343 ko

Au programme : animation, restauration, concerts, partage d’informations, Assemblée Citoyenne Permanente et plein de surprises. Le 31 mars on se pose, on discute et on décide ensemble des actions à mener pour faire de la Nuit Debout le début d’un mouvement citoyen. Nous porterons nos espoirs avec fierté et fermeté. Des solutions existent, nous avons des sources d’inspiration, des idées, des expériences, des savoirs et des savoir-faire, de l’énergie, de la bienveillance et de la joie. Ce tournant est à notre portée !

Nous invitons tous ceux qui, au-delà de leur opposition à la destruction du Code du Travail, aspirent à construire un projet politique ambitieux, progressiste et émancipateur, à nous rejoindre à l’issue de la manifestation du 31 mars.

jeudi 31 mars à Foix : grèves, manifestation, chorale révolutionnaire, soupe populaire, occupation !

En amont :
- Mercredi 30 mars : blocage du lycée de Mirepoix, voté vendredi dernier par les lycéens.

Opérations escargots organisées par l’intersyndicale :
- Départ Pamiers 9h30 place Miliane ;
- Départ St Girons 9h rond- point Balagué ;
- Départ Lavelanet 8h centre ville Parcours par Mirepoix ;
- Départ Tarascon 9h parking centre culturel

Cortège Solidaires pendant la manif - 10h30 à Foix, Haut de Vilotte
animation avec slogans, chansons détournées, + chorale et musiciens chants de lutte
avec Un kilo de Cirque / Fond de Coste

Après la manif
- Occupation militante et festive du centre ville de foix – pour décider ensemble des suites de notre mouvement en lien avec l’intersyndicale ariégeoise - à l’initiative des AG Citoyennes des jeudi 17 et 24 mars.

- Pique-nique militant sous forme d’auberge espagnole dès la fin de manif ; une base de logistique sera prévue avec soupe confectionnée sur place + débats + animations militantes et festives (chorale). Penser à prévoir de quoi manger (nourriture à partager, vaisselle, couverts...) , boire (boisson à partager, verres, bols ...) , communiquer sur place (draps, cartons, peintures, papiers, feutres ...), chanter (textes , instruments ) , discuter ...

JPEG - 1.4 Mo

- le soir : projection de Merci Patron ! réalisé par François Ruffin et le journal satirique Fakir , le film connaît un succès phénoménal hors des grand média. Au Rex de Foix. Tarif unique : 5€ . Nombre de places limitées : 120 + 20 strapontins ! Le ciné ouvrira ses portes à 20h. Débat ensuite avec Solidaires 09.

Nous avons besoin de toutes et tous dans la rue ! Cette fois-ci, on bloque tout ! On ne rentre pas chez nous, c’est la nuit rouge !

Matériel / tracts / affiches / informations pratiques et utiles :

Lycées :
- Pour les lycéens : tract Solidaires à destination des lycéens.
- Au sujet d’éventuelles épreuves du bac blanc Copie du courrier de l’intersyndicale à destination des proviseurs du département.

Grève :
- droit de grève : l’appel et le préavis de grève sont obligatoires uniquement dans le public (et dans certains secteurs comme les transports) à la différence du privé où les préavis ne sont pas obligatoires. Voir http://www.solidaires.org/Quelques-rappels-sur-le-droit-de-greve
- une vidéo explicative sur "comment faire grève" qui élargit la réponse aux lycéens et étudiants : https://www.youtube.com/watch?v=83ieiBmW_ps
- Faire grève dans la fonction publique : Solidaires a déposé un préavis de grève dans la fonction publique pour tous les jours du 1er au 30 avril ->http://www.solidaires.org/Preavis-d...
- Faire grève dans l’éducation : SUD éducation a déposé un préavis de grève généraliste du 8 mars au 2 mai -> http://www.sudeducation.org/Preavis-de-greve-generaliste-du-8.html

Tracts :
- Tract unitaire CGT FO FSU Solidaires Ariège
- Tract Solidaires Ariège
- On bloque tout
- La nuit rouge
- Les bobards de la loi travail

Article mis à jour mardi 29 mars