Contre la loi travail et son monde : grèves, manifestations, nuits debout et actions à venir ! En grève les jeudi 12 et mardi 17 mai !

, par sud éduc 09

PNG - 110.3 ko

Projet de loi travail : Rééquilibrage ? Face aux professionnels du mensonge d’Etat, il faut toujours vérifier :

« Les principes essentiels du droit du travail, dégagés par le comité présidé par Robert Badinter, serviront de base à une réécriture du code ». Cette phrase de l’avant-dernier projet de loi, essentielle, a disparu du texte soumis au Parlement, mais ce n’est qu’une ruse car la réécriture du code (partie législative) prévue sur deux ans se fera bien sur cette base comme en atteste la partie réécrite par le projet où l’ordre public est de plus en plus souvent vide, les dispositions concrètes étant déterminées par accord d’entreprise ou, à défaut, par accord de branche. La phrase du projet censée assurer qu’il n’y aurait pas inversion de la hiérarchie des normes (« Les dispositions supplétives en l’absence d’accord collectif doivent correspondre à des règles légales en vigueur à la date de promulgation de la présente loi ») dit exactement l’inverse : un accord collectif pourra donc bien être plus défavorable que la loi. En outre, l’analyse attentive du projet de loi montre que cette « assurance » temporaire en l’absence d’accord n’est elle-même pas avérée dans le projet de loi !
L’essentiel, ainsi que s’en réjouit le chef du Medef en interne, est donc sauvé pour le patronat : l’inversion de la hiérarchie des normes et la réécriture de tout le code sur la base de cette inversion. (...)

> Lire la suite de l’analyse de Richard Abauzit, inspecteur du travail retraité :

PDF - 103.9 ko
Analyse du projet de loi travail par R. Abauzit
JPEG - 111.4 ko

Nuit debout en Ariège : bientôt un mois !

Voilà bientôt un mois que se tiennent tous les jours, chaque soir de la semaine, des nuits debout sous la halle vilotte à Foix.
Et ce n’est pas fini. Loin s’en faut :

  • Deux soirées de convergence des nuits debout régionales se tiendront à Toulouse, place du Capitole, samedi 7 et dimanche 8 mai.
  • En Ariège, des nuits debout se tiennent à Mirepoix (le lundi), à Saint-Girons, à Pailhès (le vendredi), à La Bastide de Sérou.
  • Tous les soirs, dès 18h rendez-vous sous la Halle Vilotte, à Foix. Auberge espagnole, amenez un plat à partager.
PNG - 120.1 ko

Appel de l’intersyndicale CGT- FO - FSU - SGL - Solidaires de l’Ariège

L’Intersyndicale Ariégeoise demande l’organisation, dans toutes les entreprises et établissements, privés et publics, de réunions d’information, de rencontres, afin de construire les conditions d’une mobilisation massive et imposer de nouvelles conquêtes sociales.

L’agenda des luttes est le suivant :

  • interpellation des députés de l’Ariège le mercredi 11 mai. Rendez-vous place de la République à Pamiers à 18h30.
  • jeudi 12 mai : appel à la grève. Pique-nique et distribution de tracts à 12h au rond-point Delta-Sud à Verniolle puis rassemblement devant la permanence de l’Union patronale ariégeoise pyrénées peysalles à Foix.
  • mardi 17 mai : appel à la grève. Une action de blocage économique aura lieu.
PDF - 336.2 ko
Appel du 3 mai 2016 de l’intersyndicale ariégeoise
PDF - 389.2 ko
Tract unitaire 11 12 et 17 mai

Le désespoir est dans le renoncement, l’espoir et la dignité sont dans la lutte ! Alors, dans la rue aujourd’hui, demain et après, debout et en lutte, le jour comme la nuit…jusqu’au retrait ! et au-delà !

JPEG - 148.9 ko