Contre la criminalisation de l’action collective : soutien à Marianne ! Retrait des poursuites pour Marianne et tous les inculpés du mouvement social

, par sud éduc 09

Marianne, professeure de philosophie, est convoquée devant la justice le mardi 11 octobre 2016.

Que lui reproche-t-on de si grave pour la traîner devant un tribunal ?

Figurez-vous qu’elle aurait été aperçue dans une manifestation de lycéens opposés à la loi travail, un jeudi du mois de mars 2016, jour de grève nationale contre la casse du code du travail. On lui reproche d’avoir... organisé cette manifestation non autorisée. ! Si si. Et toute seule, s’il vous plaît !

Il lui est également reproché d’avoir insulté une personne dépositaire de l’autorité publique, délit d’outrage bien pratique, dont on sait bien aujourd’hui qu’il est employé à tout va car il présente l’avantage de déboucher quasiment à coup sûr sur une condamnation.

Et enfin, et ce n’est pas le moindre, on lui reproche d’avoir incité à la rébellion. Une autre façon de dire que les lycéens étaient bien trop décérébrés pour avoir seuls l’idée d’agir collectivement, et qu’il fallait bien une prof de philo exaltée pour les amener dans la rue et leur faire jeter quelques oeufs sur le local du Parti socialiste. D’ailleurs, si des milliers de lycéens ont défilé contre la loi travail un peu partout en France, c’est très certainement en raison de la propagande des profs de philo.

Vous pouvez lire ci-après le communiqué de l’intersyndicale CGT - FSU - SGL - Solidaires demandant le retrait des poursuites pour Marianne :

PDF - 37 ko

Le tract du collectif de soutien à Marianne :

PDF - 89.1 ko

La pétition de soutien des lycéens :

OpenDocument Text - 27.8 ko

L’appel de Marianne aux travailleurs de l’éducation nationale :

Word - 25.5 ko

Un comité de soutien se réunira sous la halle Villote à Foix le Mardi 11 octobre 2016 à 12h30. Ensemble, réclamons le retrait des poursuites contre Marianne et contre tous les inculpés du mouvement social !